LE BANC DE CHARGE CRESTCHIC FAIT DES VAGUES AVEC LA RÉDUCTION DE L’EMPREINTE CARBONE

posted in: news 0
bancs de charge Cork
bancs de charge Cork

L’installation d’un banc de charge Crestchic a permis au pionnier mondial de la recherche sur l’énergie renouvelable marine, Beaufort Research, qui fait partie de l’University College Cork, d’approfondir son exploration de la réduction de l’empreinte carbone mondiale en intégrant des convertisseurs d’énergie océanique dans la distribution locale de l’énergie.

L’Europe est au premier rang mondial du développement des technologies liées à l’énergie renouvelable marine, comprenant l’énergie des vagues, l’énergie marémotrice et l’énergie éolienne en mer ; Beaufort Research mène quant à elle l’initiative European FP7 Marinet et le projet European FP7 Leanwind pour l’éolien en mer. L’équipe avait besoin d’un banc de charge pour ses recherches, afin d’émuler la demande d’énergie à un niveau local, et a trouvé ce qu’elle cherchait chez Crestchic, l’un des leaders mondiaux de la fabrication de bancs de charge spécialisés et des solutions de test.

En améliorant la qualité de l’énergie localement et à sa source, il est plus facile d’intégrer au réseau des sources renouvelables de production d’électricité, telles que l’énergie des vagues dans laquelle Beaufort se spécialise. Pour cela, Beaufort Research a construit un banc d’essai à micro-réseau électrique qui permet d’effectuer des recherches sur le fonctionnement, l’optimisation et la commande de tels systèmes. Les micro-réseaux électriques sont des versions modernes et à petite échelle des réseaux électriques centralisés. Leurs avantages sont la fiabilité, la réduction des émissions carbone, la diversification des sources d’énergie et la réduction des coûts établis par la communauté desservie. Comme les réseaux électriques étendus, les micro-réseaux produisent, distribuent et régulent le flux électrique vers les consommateurs, mais à un niveau local.

Le banc de charge Crestchic est utilisé pour répliquer ce qui pourrait arriver dans une petite ville et pour simuler la charge dont les changements sont perceptibles dans un bâtiment, tout en permettant la commande et l’introduction de variations à distance par un automate programmable industriel (API).

Le micro-réseau consiste en un système triphasé à deux bus, auquel des éléments de production, de stockage et de charge peuvent être ajoutés pour construire un grand nombre de configurations d’essai différentes. Il peut être utilisé en parallèle avec le réseau local ou en tant que système isolé. Un groupe électrogène diesel de 33 kVA et un émulateur de convertisseur d’énergie océanique sont les sources d’énergie et le stockage est réalisé à l’aide d’une batterie lithium-ion de 5 kWh.

Judy Rea, Ingénieur de recherche chez Beaufort Research explique : « Les micro-réseaux électriques sont une manière idéale d’intégrer les ressources renouvelables au niveau de la communauté et de permettre la participation des clients dans l’entreprise d’électricité. La présence du banc de charge dans notre processus de recherche est la preuve ultime de la possibilité d’incorporer et d’intégrer des convertisseurs d’énergie océanique dans la distribution locale de l’énergie. La capacité de Crestchic à intégrer le banc de charge avec notre système de communication par bus de terrain, associée à une ample expertise technique, nous a permis de faire un grand pas en avant dans nos recherches. Ce sont ses performances éprouvées et sa réputation établie qui nous ont attiré chez cette entreprise. »

Paul Brickman, de Crestchic a quant à lui annoncé : « Nous sommes très fiers d’équiper un organisme qui réalise très clairement des progrès pour le bien du monde entier ; nous espérons qu’il connaîtra encore bien d’autres succès. »

Pour plus d’informations sur les bancs de charge Crestchic, rendez-vous sur : www.crestchic.co.uk

Pour en savoir plus sur les travaux de Beaufort Research, vous pouvez consulter : www.marei.ie/facilities-hmrc.html

Fin